Rencontre hollande sassou nguesso


Une rencontre qui se déroule dans un contexte politique plutôt tendu car le chef de l'Etat congolais a rencontre hollande sassou nguesso un dialogue national, à partir de samedi, pour évoquer la gouvernance électorale et la réforme des institutions.

rencontre hollande sassou nguesso site de rencontre plus de 50

Beaucoup d'opposants soupçonnent le président de préparer une réforme de la Constitution pour se maintenir au pouvoir.

Ils demandent une position ferme de la France.

rencontre hollande sassou nguesso rencontre celibataire 27

A l'Elysée, le climat politique congolais est suivi de près. Dans l'entourage de François Hollande, on se dit convaincu que Denis Sassou-Nguesso essaye de savoir s'il peut changer la Constitution.

rencontre hollande sassou nguesso site de rencontre shtyle.fm

Le dialogue national du 11 juillet serait donc un ballon d'essai pour tester les réactions des rencontre hollande sassou nguesso et des autres. Selon une bonne source, le cas congolais a d'ailleurs été évoqué, vendredi 3 juillet, à Luanda, lors du tête à tête entre le président français et son homologue angolais, José Edouardo Dos Santos. Les deux chefs d'Etat seraient sur la même ligneautrement dit, la présidentielle congolaise de doit se dérouler dans le calme et la stabilité.

rencontre femme chinoise a paris

Le président Dos Santos aurait par ailleurs confié que, contrairement àsi des violences éclatent au Congo, l'Angola n'interviendra pas pour soutenir Denis Sassou-Nguesso. A Brazzaville, l'opposition attend beaucoup du face à face de l'Elysée.

Selon Paul-Marie Mpouélé, coordonnateur du FrocadFrançois Hollande doit envoyer un message de fermeté, comme lors rencontre hollande sassou nguesso ses mises en garde contre les réformes constitutionnelles, la semaine dernière, au Bénin ou au sommet de la francophonie de novembre, à Dakar.

Les Congolais sont divisés sur rencontre hollande sassou nguesso de la venue de François Hollande au sommet de la Francophonie, prévu du 12 au 14 octobre à Kinshasa. Le chef de l'État français a annoncé lundi 27 août, sa participation à cette conférence en République démocratique du Congo RDC qui est historique pour l'Afrique centrale, puisque un sommet prévu en dans l'ex-Zaïre avait été délocalisé à Paris en raison des exactions du régime du dictateur Mobutu

Selon Pierre Ngolo, l'opposition craint le poids électoral du président Sassou-Nguesso et cherche l'aide de Paris pour conquérir le pouvoir. Pour le secrétaire général du PCT, parti présidentiel, la réforme constitutionnelle est une question de souveraineté qui ne peut être traitée que par les Congolais.

Sur le même sujet.

SADIO MOREL-KANTE DÉVOILE LES COULISSES DE LA RENCONTRE MABANCKOU -HOLLANDE